Les techniques pour percer le béton pour le forer sont d’ordres multiples. En effet, suivant le type de béton utilisé, il conviendra d’utiliser tels ou tels procédés. Le sciage du béton est destiné à couper celui-ci suivant des épaisseurs de faible importance. Le forage du béton convient lorsque les largeurs de béton sont supérieures à un mètre.

Le carottage est lui destiné à percer des « carottes » à l’image des carottes de glace que l’on prélève des glaciers afin de connaître leurs compositions. Toutefois, le rôle du carottage béton n’est pas destiné à dater celui-ci. En effet, ces carottes servent principalement à faire passer des câbles électriques, des fibres optiques ou tous les autres câbles servant à relier les appareils de télécommunication d’un foyer.

D’autres applications sont également conférées à ces carotteuses. En exemple trous pour terrasse servant à la mise en place de piliers béton afin de soutenir la structure en béton. Ces machines aussi peuvent être destinées au passage des canalisations ou tuyauteries.

C’est notamment au niveau des chantiers de rénovation ou de réhabilitation que ces machines sont employées. En effet, elles conviennent parfaitement pour le percement de trous servant à raccorder les appareils climatiques de plus en plus présent dans les habitations.

 

Dans un autre registre, elles sont utilisées pour le percement d’ouverture d’évents servant à créer un courant d’air au niveau des fosses sceptiques ou encore au regard des sanitaires.

Des orifices de même type sont réalisés aussi avec ces carotteuses pour les cheminées suivant la diffusion d’odeurs incommodantes.

En outre, ces machines sont recommandées suivant le peu de nuisances qu’elles engendrent contrairement aux outils tels des marteaux piqueurs ou suivant des carotteuses utilisant des techniques de perforation.

 

En effet, les marteaux piqueurs génèrent beaucoup de bruits ainsi que des vibrations, ils émettent également beaucoup de poussières et le travail des ouvriers utilisant cet outil est harassant et pénible.

Dans un tout autre registre, les carotteuses peuvent être utilisées pour percer de grandes épaisseurs de béton, mais seules des machines performantes et utilisant des disques en diamants seront à même de réaliser ce travail. Aussi, il n’est pas rare que sur des structures de type barrages ou encore des bâtiments EDF ou SNCF que ces carotteuses soient mise en œuvre. En effet, la sécurité des personnes et des biens requièrent de plus en plus l’installation de vidéos et caméras de surveillance afin de prévenir les vols ou détériorations de plus en plus constatés.

Il est à noter aussi, que ces machines perce le béton de manière propre et précise. Au niveau du travail des ouvriers ou techniciens, cette technique employée de carottage du béton apporte non seulement des gains de productivité, mais également des gains de temps et efficacité. En outre, du point de vu de la difficulté de ces travaux, ces carotteuses apportent aux ouvriers de meilleures conditions de travail. Dans ce cadre, les pathologies qui pouvaient être rencontrées suivant l’utilisation de marteaux piqueurs ont grandement diminuées à l’image des lombalgies, des tours de reins ou encore des troubles musculo-squelettiques.

 Par ailleurs, ces machines peuvent aussi être utilisées dans le cadre de travaux de renforcement de bâtiments en béton. En effet, il n’est pas rare de constater des microfissures voir des fissures plus importantes suivant ce matériau de construction.

De ce fait, l’emploi de carotteuses permet d’ouvrir de nouveaux orifices afin d’incorporer des éléments métalliques tels que des profilés et plats soudés en métal afin d’améliorer la résistance de la structure à solidifier.

 

 

 

Dans un autre contexte légalement, ils existent des foreuses carotteuses hydrauliques qui sont destinées à fixer des points d’ancrage. Dans ce cadre on combine les fonctions de forage et de carottage. Ainsi, les distances de forages dans les sols durs sont largement augmentées. En effet, ces machines peuvent forer au-delà de 200 mètres. Aussi, à ses profondeurs s’établissent souvent les points d’ancrage. De manière plus simple, c’est l’endroit où se situent les points qui permettent de soutenir des structures telles des ponts, des autoroutes, des aéroports.

Grâce à ses machines sophistiquées, des trous de moindre dimensions ou au contraire plus large permettent d’incorporer des piliers en béton pour soutenir les constructions autoroutières qui peuvent en quelques décennies présenter des risques d’effondrement.

En ce qui concerne les ponts, les points d’ancrage sont des piles en béton situés à la base des ponts qui permettent de soutenir les masses énormes que doit supporter celui-ci.

Les points d’ancrage sur les aéroports sont creusés à l’aide foreuses carotteuses afin de solidement fixer par exemple les feux de signalisation qui délimitent les pistes en cas de mauvais temps, (neige, blizzard, pluie) et bien sur quand la nuit arrive.

Aussi, ces points d’ancrages se doivent d’être calculés de la manière la plus juste qui soit afin que ces importantes structures ne viennent à s’affaiblir prématurément.

Par ailleurs, ces machines peuvent être sises sur des engins munies de chenilles afin de pouvoir circuler en des endroits inaccessibles ou exigus. Dans ce registre d’ailleurs, des machines ou plutôt des robots guidés par télécommande réalisent eux-mêmes ses travaux de forage.

 

 

 

De plus, leur faible poids leur permet d’aller dans des zones dangereuses, tels des zones nucléaires ou sismiques.

Ces robots permettent ainsi également de ne plus engager des ouvriers ou techniciens travaillant au sein de périmètre très risqués. Il en va en effet de leur santé physique et morale.

En outre, les manœuvres réalisés par ces opérateurs à distance permettent néanmoins d’assurer des forages et carottages de grande précision et en un temps record au vu des différentes vitesses de percement des sols.

 Pour conclure, ces machines ne sont pratiquement pas bruyantes, elles sont également exempte de vibrations et les poussières ou autres particules dégagées de ces machines en action ne sont que très faibles.

Par ailleurs, ces machines offrent un rendement des plus élevées ce qui contribuent aux respects des délais convenus stipulés au cahier des charges. Dans cette veine d’ailleurs, ces machines téléguidées de poids relativement légers sont aisément transportables.

 

 

 

Mini encyclopédie Le beton | Le béton céllulaire | Le béton fibré | Sciage béton | Forage du béton | Le béton matricé | Démolition béton | Carottage béton | Béton teinté et coloré | Sciage diamant